Cigarette électronique et grossesse : vapoter est-il sans danger ?

Une grossesse est un événement heureux… Mais un événement qui pousse la femme à revoir ses habitudes. Lorsqu’on est fumeuse, il apparaît essentiel de stopper la cigarette. En effet, le tabac est un vrai danger pour la santé du bébé ainsi que pour la santé de la femme enceinte. Ainsi, de nombreuses femmes qui prévoient d’essayer d’avoir un bébé ou qui découvrent leur grossesse font face à cette préoccupation. Arrêter n’est pas toujours si facile ! Certaines femmes enceintes se tournent alors vers la cigarette électronique… Mais vapoter pendant la grossesse est-il sans danger ? C’est ce que nous allons tenter de découvrir.

Les conséquences du tabac sur la grossesse

Les faits sont là… Selon les données de Santé Publique France, un peu moins de la moitié des femmes fumeuses avant d’être enceintes réussissent à arrêter durant leur grossesse. Pourtant, les dangers liés au tabac pouvant affecter la grossesse sont nombreux et bien réels. Les risques sont divers : faible poids du nouveau-né, fausse couche, naissance prématurée, grossesse extra-utérine, cicatrisation difficile ou encore mort subite du nourrisson…

Il faut également savoir que plus la consommation est importante, plus les risques sont importants ! Le tabagisme passif est également un facteur pouvant conduire à ces mêmes risques. Comme vous l’aurez compris, le tabac et la grossesse ne font pas bon ménage. Ainsi, la question de l’arrêt du tabac est primordiale pour les femmes enceintes… Leur propre santé est en jeu ainsi que celle du futur enfant !

Une étape difficile pour les femmes enceintes

Tomber enceinte modifie considérablement le quotidien de la femme. Généralement consciente des risques et des conséquences liés au tabagisme, la femme enceinte doit composer avec ses propres craintes mais également avec la pression sociale exercée par son entourage et par le monde extérieur. Les fumeuses qui ont du mal à arrêter rencontrent alors un phénomène de culpabilisation qui peut les entraîner à fumer en cachette…

Pourtant, il ne faut pas oublier que la grossesse entraîne des changements d’humeur importants. La femme enceinte est ainsi plus fragile et l’arrêt brutal du tabac peut être un moment très difficile ! Voilà pourquoi il est conseillé d’arrêter bien en amont lorsque cela est « possible » car ce n’est pas toujours le cas… La question de la temporalité est souvent un vrai problème car une fois enceinte, la femme se retrouve confrontée à cette problématique difficile à affronter.

Vapoter durant la grossesse : des avis divergents

L’avis de l’OMS

Pour arrêter de fumer, les femmes enceintes peuvent utiliser des substituts… Ces dernières années, la cigarette électronique a largement conquis les fumeurs souhaitant stopper la cigarette. Ainsi, le vapotage apparaît comme une solution permettant de se sevrer de la cigarette traditionnelle… En effet, le vapotage permet de compenser le « geste » et facilite l’abandon de la cigarette.

La e-cigarette est aujourd’hui la solution la plus populaire chez les fumeurs français qui désirent se sevrer. Il est donc naturel de se renseigner sur cette solution lorsqu’on est enceinte et fumeuse… Mais peut-on vapoter durant la grossesse ? La cigarette électronique est-elle sans danger pour la santé du bébé et celle de la femme enceinte ? Pour l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), la réponse est claire : il est recommandé de ne pas fumer lorsqu’on est enceinte. Cela concerne les produits nicotinés, c’est-à-dire, les e-cigarettes et les cigarettes traditionnelles.

L’avis de nombreux professionnels de la santé

Cependant, et comme vous l’aurez compris, arrêter le tabac lorsqu’on est fumeuse n’est pas si évident ! Ainsi, de nombreux professionnels de la santé estiment qu’il est tout de même préférable de vapoter plutôt que de fumer lorsqu’on a du mal à arrêter. De nombreuses études ont prouvé que la vapeur d’ e-cigarette est largement moins nocive que celle du tabac. Pourquoi ? Car elle ne produit pas de monoxyde de carbone, ni de goudrons, ni d’autres substances dangereuses présentes dans la fumée de combustion de la cigarette traditionnelle.

Le vapotage et la nicotine

Comme évoqué précédemment, fumer durant la grossesse n’est pas recommandé, voire largement déconseillé, peu importe qu’il s’agisse de la cigarette ou de cigarette électronique… Même si la e-cigarette apparaît moins dangereuse et que les risques sont moins importants, il ne faut pas oublier que la nicotine présente dans les e-liquides peut avoir des conséquences sur le développement du bébé. Il faut cependant savoir que nicotine en inhalation permettrait de réduire considérablement les risques… Mais réduire ne signifie pas les supprimer totalement !

Quelques conseils pour mieux vivre la grossesse

Comme vous l’aurez compris, en l’état des connaissances actuelles, le vapotage n’est pas “conseillé” durant la grossesse. Cependant, la e-cigarette reste moins dangereuse que la cigarette. Devant le caractère urgent de l’arrêt du tabac dans le cadre d’une grossesse, le vapotage peut permettre de réduire les risques liés au tabac, notamment si la consommation de cigarettes est importante.

Ainsi, et comme vous l’aurez compris, la première recommandation est « d’arrêter de fumer »… Et si cela est possible, de ne pas vapoter d’e-liquides contenant de la nicotine. Cependant, si le vapotage permet à la femme enceinte de ne plus fumer, cette alternative reste moins nocive. Pas question d’exercer une pression supplémentaire sur la femme enceinte qui pourrait faire une rechute et reprendre la cigarette traditionnelle. Il est également conseillé de se tourner vers des e-liquides de qualité et d’analyser la composition de ces derniers. Il est important de vérifier que les liquides ne contiennent pas d’acétoïne et d’acétyle propionyl.

Enfin, le meilleur conseil est bien évidemment de se faire accompagner par un professionnel de la santé afin d’arrêter en amont de la grossesse. Il faut également savoir que l’arrêt augmente les chances de conception ! Le médecin traitant et le gynécologue sont les mieux placés pour bien diriger la femme enceinte et lui proposer des solutions adaptées. Chez la femme enceinte, les approches psychologiques et comportementales sont particulièrement conseillées.

Cependant, d’autres alternatives peuvent être envisagées en cas d’échec. En effet, sachez que depuis 1999, les substituts nicotiniques sont autorisés dans le cadre d’une grossesse pour aider les femmes à arrêter de fumer. Ces alternatives peuvent permettre de stopper la cigarette sans passer par la case « vapotage ». Sachez également que L’Assurance Maladie peut prendre en charge ces substituts sur prescription médicale du médecin ou de la sage-femme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À ne pas manquer